Comment gérer le stress en période de (re)confinement ?

Parmi les solutions, la kinésiologie !

Tous ces derniers mois de (re)confinements sont pour tout le monde, enfants et adultes, une probable source de stress, d’anxiété, d’isolement social, de découragement et de retrait sur soi. Toutes ces difficultés suscitent plus d’émotions, de douleurs, de questions et d’inquiétudes qu’il faut apprendre à gérer et à surmonter.

Nous sommes tous sous le choc de cette situation inédite qui demande une capacité importante d’adaptation aux changements, aux tensions, aux angoisses etc.. Cet état de stress, devenu quasi permanent pour certains, est le résultat du déséquilibre entre ces nouvelles contraintes imposées (privation de liberté, couvre-feu, absence de vie sociale, télétravail…) et les « pauvres » moyens que nous avons pour y faire face. La pandémie du coronavirus a provoqué une augmentation majeure du stress et des états dépressifs principalement à cause de l'inquiétude de la situation financière, de la colère et la frustration des conditions de liberté, de la peur, du risque d'infection du Covid19, de l’absence des proches, de l’adoption ou non des mesures de prévention et enfin, du sentiment d'isolement et de solitude.

Tout le monde est concerné

Aujourd’hui, en France, plus de 40% des jeunes développent des états anxieux ou dépressifs et c’est pire pour ceux, jeunes ou moins jeunes d’ailleurs, qui vivent dans un logement surpeuplé ou exigu (moins de 18 m² par personne ou moins de 25 m2 pour les personnes vivant seules).

On constate aussi une hausse considérable du nombre de burn-out. Le télétravail, devenu la norme générale, a plongé unilatéralement la plupart des travailleurs dans leurs logements personnels à temps plein et le mélange entre sphère privée et professionnelle les a submergés dans un espace-temps impossible à définir car tout est mélangé.

De plus, les statistiques sont claires, la hausse marquante de la consommation de médicaments psychotropes comme les anxiolytiques et les antidépresseurs est aussi une conséquence directe du mal-être généralisé de la population. Avec la problématique des dépendances et addictions à venir.

La kinésiologie, une solution !

La kinésiologie reconnaît au stress une importance capitale. En effet, grâce à cette technique psycho-corporelle efficace, le kinésiologue peut aider à gérer ce stress qui active toutes nos émotions, nos sentiments qui se bousculent et notamment la peur et les incertitudes qui bloquent la circulation des énergies positives. Afin de retrouver un équilibre mental et physique et un bien-être dans son ensemble, la kinésiologie utilise des techniques basées sur les principes de circulation énergétique de la médecine chinoise et s'appuie sur la tonicité des muscles pour identifier les charges émotionnelles non évacuées.

Selon cette discipline, la faiblesse ou la maladie d’un organe se répercute obligatoirement sur la tonicité des muscles. Identifier une faiblesse musculaire spécifique et la corriger permet alors de supprimer le déséquilibre physique ou mental. Grâce aux tests de reconnaissance de fragilité de nos muscles, le kinésiologue va pouvoir libérer les tensions accumulées, insuffler une nouvelle harmonie entre le corps et l’esprit grâce à ce dialogue corporel sur la tonicité musculaire et enfin, dénouer les blocages énergétiques.

La kinésiologie fait appel à la mémoire du corps et établit avec lui un dialogue direct. Chaque séance est personnalisée, adaptée à chacun selon ses besoins et peut concerner tout public, bébés, enfants et adultes.

Vaincre le stress mais pas que…

La kinésiologie va donc déceler et révéler les déséquilibres, stress, blocages emmagasinés mais aussi soigner les allergies, intolérances alimentaires ou carences nutritionnelles, troubles thyroïdiens et autres dérèglements. En réalité, il s’agit aussi de conseiller aussi le patient sur son hygiène de vie en général.

La technique favorise une action éducative en aidant la personne à prendre conscience de l’état dans lequel elle se trouve puis, par accompagnement émotionnel, à faire face aux pathologies et à leurs conséquences physiques. A force d’épuiser les ressources de notre organisme, certaines capacités de résistance physique s’effondrent, déclenchant de nombreuses pathologies : maux de tête, cervicalgies, dorsalgies, lumbago, ulcères d’estomac, fatigue chronique, etc …

Le praticien peut identifier la source de ces défaillances. Il va utiliser les connaissances de la médecine chinoise (les fameux tests musculaires) et grâce à des manipulations manuelles, pouvoir (re)stimuler le système lymphatique, la circulation sanguine, le liquide rachidien, les fibres nerveuses et équilibrer les méridiens.

La sortie du confinement

Par la force des choses, nous nous adaptons aux divers confinements. Mais la prévision du déconfinement est une nouvelle cause d’angoisses, d’inquiétudes et de doutes, avec un impact direct sur les prévisions impossibles d’un avenir proche ou lointain. Sans réelles perspectives confirmées, nous sommes constamment confinés dans un présent, et ne pas pouvoir anticiper la sortie de confinement tant sur le plan privé que professionnel perturbe, déstabilise et fragilise la plupart d’entre nous.

Il est indispensable d’anticiper ces difficultés et, en cas de besoin, de se faire aider sur le plan émotionnel et énergétique. Pour rester positifs et optimistes face aux contraintes à la maison ou au travail, le kinésiologue aide à prendre conscience de nos capacités d’adaptation et de croissance, trouver en nous les ressources personnelles ignorées qui s’apparente à la résilience tellement essentielle en ces périodes difficiles.

Derniers conseils

Rester concentrer sur notre voie intérieure, sur nos ressentis, nos besoins permet d’être attentifs aux effets négatifs des bouleversements vécus en confinement. Pour rester serein, optimiste et confiant pour l’avenir, ne laissons pas nos émotions nous submerger et agissons pour continuer de sourire!

Toutes les initiatives de bien-être mental ou physique sont bonnes à prendre. Avant tout, il faut éviter de s’isoler, maintenir tous les contacts sociaux et sous toutes les formes possibles (appel, vidéo, en extérieur…) et en se fixant des rendez-vous pour organiser son temps et avoir des buts. Si possible, se consacrer à un projet, peu importe lequel, mais qui va nous mener d'un bout à l'autre de la période. Cette activité nécessitera de l’investissement personnel, une approche positive pour le réussir et une forme de contrôle permanent qui maintient dans le présent et permet de se projeter dans l’avenir avec bienveillance.

L’activité physique est un autre élément important pour une bonne santé mentale. Bouger, marcher, respirer, se dépenser sont des antidépresseurs naturels qui ont des effets thérapeutiques très positifs sur le stress et la dépression.

Prendre rendez-vous pour une consultation de kinésiologie sur Bordeaux ou Saintes

Mentions légales - 123web